Décès de Pierrette Rossi, résistante ( mouvement Combat), déportée à Ravensbruck.

Je viens d’apprendre avec une profonde tristesse le décès de notre amie Pierrette Rossi. Née en février 1918, elle allait avoir 104 ans
dans quelques jours.
Pierrette Rossi, qui fait partie des rares personnes à avoir entendu directement l’appel du 18 juin, s’est engagée très tôt dans la Résistance. Très vite elle entreprend de résister en utilisant son poste à l’Inspection académique, puis entre à Combat comme agent de liaison et devient membre du service social de ce mouvement. Elle accède rapidement à la direction départementale du service social de Combat à Lyon.
Dénoncée par son assistante qui vient d’être arrêtée, elle est ellemême arrêtée le 11 juillet 1944 et déportée un mois plus tard à Ravensbruck après un voyage de 11 jours.
Là, contrainte de participer à la construction de moteurs d’avions, elle continue à résister en sabotant des pièces, en restant digne et solidaire des ses compagnes.
Evadée pendant les marches de la mort, à peine rentrée en France elle reprend son travail social, auprès des enfants déportés.
Par la suite elle devient chercheuse en pédagogie et en psychologie, notamment disait-elle, pour comprendre les mécanismes qui peuvent explique la monstruosité des complices du nazisme.
Elle consacre sa retraite à la mémoire et au témoignage. A l’AERI, Association d’Etudes de la Résistance Intérieure, animée par Serge
Ravanel où j’ai eu la chance de la rencontrer. Au lycée Hélène Boucher aussi où elle a participé aux rencontres annuelles avec les
élèves pendant plus de 20 ans. Elle nous a accordé une longue interview lorsque Vincent Goubet préparait son film « Faire quelque
chose » et elle témoigne aussi dans mon livre « Rester debout ».
Je vous enverrai prochainement cette riche et précieuse interview.
Pierrette nous a fait l’honneur de rejoindre l’ADVR dès sa création en 2013. Elle était membre du Conseil d’administration et du
Comité d’honneur de notre association.
En 2018, à la mairie du 19°, au cours d’une émouvante cérémonie où elle avait reçu la médaille vermeil de la Ville de Paris, nous avions fêté, en compagnie de Jeannette Borzakian, leur 100° anniversaire.
Avec sa disparition nous perdons une amie, une militante de la mémoire, une héroïne de la Résistance dont le témoignage
manquera aux jeunes qu’elle aimait tant rencontrer.
En PJ une photo de Pierrette Rossi au Lycée Hélène-Boucher en 2015, une photo de la cérémonie à la mairie du 19°, et Pierrette avec sa fille Françoise devant le 48 rue du Four lors de la dernière Journée de la Résistance le 27 mai dernier et la photo en noir et blanc prise par Danilo de Marco dans le cadre d’un projet d’exposition de portraits de résistants.

Yves Blondeau

Pierrette Rossi en 2015 au Lycée Hélène Boucher, Paris
Pierrette Rossi et Jeannette Borzakian à la mairie du 19° lors de la cérémonie en l’honneur de leur centième anniversaire.
Pierrette Rossi le 27 mai 2021 devant le 48 rue du Four, lors de la Journée Nationale de la Résistance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*