Rencontre de témoignages sur le thème de la Résistance et de l’Occupation (29 mars 2019)

Comme chaque année, l’Association de Défense des Valeurs de la Résistance (ADVR) a organisé au lycée Hélène Boucher, à Paris, une rencontre de témoignages sur le thème de la Résistance et de l’Occupation.

Vingt personnes étaient présentes, parmi lesquelles six résistants dont deux déportés à Dachau, ainsi que deux survivantes d’Auschwitz.
Avec l’âge des derniers résistants (95-98 ans pour ceux qui sont malgré cela venus), la question de la transmission directe de ce qui s’est passé dans la France de Pétain se pose. Nous avons donc choisi de donner aussi la parole aux enfants de résistants, de résistants déportés ou fusillés, qui peuvent apporter aux élèves un contact certes indirect mais cependant très proche. Nous avons en particulier, mais pas seulement, fait appel à des auteurs qui ont publié sur leurs proches, ce qui, outre la connaissance de ces derniers, a permis d’évoquer non seulement la Résistance mais aussi le travail de l’historien.

Nous avons également fait appel à des responsables d’associations de la Mémoire, à des enfants cachés et à des enfants déportés.
Ainsi la mémoire vivante peut se perpétuer.
La nécessité est d’autant plus grande en cette période de montée des extrêmes droites en Europe et dans le monde. Un peuple qui oublie son passé est, dit-on, appelé à le revivre. Les élèves du lycée Hélène Boucher, après ces moments d’échanges avec leurs interlocuteurs seront un peu mieux armés pour affronter le présent et peut-être aussi l’avenir.
En tout cas ils étaient nombreux à ce rendez-vous, environ 350, c’est à dire le quart des effectifs du lycée, un vendredi soir après les cours, tous venus volontairement, sans leurs professeurs. L’ADVR remercie le lycée Hélène Boucher pour son engagement à ses côtés, chaque année, dans cette action, et tout particulièrement sa proviseure, Madame Nouis.

Invités au lycée Hélène Boucher pour la soirée de témoignages du 29 mars 2019.

Blajchman Georgette, enfant cachée
Créange Robert, ancien président de la FNDIRP (Fédération nationale des déportés, internés, résistants, patriotes)
Delpech-Boursier Joelle, auteure de « Avoir 20 ans à Dachau », fille du général Delpech, déporté
Denys Ivan, résistant.
Demougin-Dumont Françoise, auteure de « La promesse de
l’oubli », histoire de son grand-père Jules Dumont , chef de la 14° Brigade internationale en Espagne puis colonel FTP, fusillé en 1043.
Egret Etienne, responsable mémoire du camp de Voves (près de Chartres)
Jaurant-Singer Marcel, opérateur radio du SOE, chef adjoint du réseau « Masson »
Jédinak Rachel, enfant cachée, présidente du Comité Tlemcen Klanjberg Jacques, enfant caché
Krasucki Pierre, fils de Henri Krasucki, résistant FTP-MOI déporté à Auschwitz
Onesti Rosette, déportée à Auschwitz
Provost Gisèle, auteure de « Mémoire gravée », fille de Pierre Provost, graveur, résistant déporté à Buchenwald
Rameau Marie, auteure de « Des femmes en résistance »
Rispal Jean, résistant, Libération nord
Samuel Jean, résistant, déporté à Dachau
Senot Esther, déportée à Auschwitz
Skrobeck Naftali, résistant FTP-MOI
Schillio Pierre, résistant, déporté à Dachau
Renée et Albert Papiernik, enfants cachés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*