Carnet de route à quatre voix », par Monique Roumette

Mardi 12 février 17 h 30

Auditorium du Pavillon Carré de Baudoin, 121 rue de Ménilmontant. Métro Gambetta ou Jourdain, bus 96 ou 26

Elles sont quatre femmes, quatre amies, quatre militantes, une Chilienne, Soledad, une Brésilienne, Angela, une Franco-Espagnole, Cinta, une Française, Monique, toutes ont cru, espéré en l’Unité populaire et milité pour la réussite du socialisme fondé sur la démocratie, la justice sociale et la liberté mis en place par le président Salvador Allende, entre novembre 1970 et le coup d’État du 11 septembre 1973. Elles pré- sentent quatre regards sur ce qu’elles ont vécu au Chili puis, pour Angela et Soledad, dans l’exil. Monique Roumette, qui était militante de Solidarité (réseau de soutien aux mouvements de libéra- tion,) puis universitaire, spécialiste de littérature et de cinéma latino-américains, sera la porte-parole de ses camarades pour évoquer leurs enthousiasmes, leurs désespoirs, leurs rêves et leur « sensibilité aux bruits du monde ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*