2 mai 2018, Conférence ADVR « Charles Lederman, résistant », par Claudie Bassi-Lederman, sa fille.

Charles Lederman a mené toute sa vie un combat singulier contre les fascismes. Né à Varsovie en 1913, il adhère aux jeunesses communistes des l’âge de 13 ans. Très jeune il devient avocat de la Ligue des des Droits de l’Homme et défend à ce titre des réfugiés étrangers. En 1939 il n’hésite pas à critiquer le pacte germano-soviétique. Mobilisé, il est capturé à Dunkerque en mai 1940. Evadé d’Allemagne, il entre dans la clandestinité dès 1940 et travaille à avertir les juifs des dangers qui les menacent. En octobre 1940, en falsifiant les dates de naissance de nombreux enfants de républicains espagnols internés dans le camp de Rivesaltes il permet leur libération et leur placement dans des familles. Il participe également à l’évasion de nombreux internés adultes. Repéré, il doit quitter Rivesaltes, mais il fera de même dans d’autres camps d’internement. En janvier 1941 il entre en contact avec la section juive de la MOI (main d’ œuvre immigrée, organisation créée dans les années 20 par le PCF pour regrouper les étrangers). La résistance juive communiste informe la population juive et française, et utilise une couverture humanitaire dans le cadre de l’OSE (Oeuvre de Secours aux Enfants, créée en 1933).

LIRE LA SUITE

DÉCOUVRIR LA VIDÉO

DSCN2306

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*